Du bleu sur mes yeux…

 

Bonjour, bonjour mes petits papillons des bois !

Aujourd’hui est un grand jour, j’ai enfin réussi à prendre en photo un make-up (dans le sens où la photo rend vraiment quelque chose, cette fois !). Du coup, je partage avec vous.

Depuis quelques temps, je porte des lentilles de contact, occasionnellement, ce qui me permet de me maquiller les yeux pendant une demie heure sans avoir à tout cacher derrière des hublots deux secondes après (frustrée à mort, comme vous pouvez l’imaginer). Vous avez pu remarquer, dernièrement, que j’ai ressorti ma palette anniversaire d’Urban Decay. Et bien c’est elle que j’ai utilisé pour faire ce maquillage.

J’avais envie de couleurs pas trop passe partout mais de quelque chose de discret, tout de même. J’ai donc décidé de maquiller intensément l’extérieur de la paupière et un peu moins l’intérieur. Vous voulez voir ce que ça donne ?

DSC04289.JPG

Je vais tenter de vous expliquer comment je suis arrivée à ce résultat…

J’ai utilisé un crayon khôl noir tout bête (le Arcancil reçu dans la Jolie Box : bien gras, bien intense niveau pigmentation ET waterproof) mais aussi un mascara que j’aime tout particulièrement, le They’re Real de Benefit. Avec un tel make-up, on a intérêt à taper dans un mascara qui allonge bien et qui apporte beaucoup de volume. Par exemple, avec le Dior Show, qui est parfait avec un maquillage naturel, là, ça ne passait pas, on ne voyait pas mes cils… J’ai également appliqué la base Primer d’Urban Decay qui renforce vraiment l’intensité des couleurs et la tenue (et non, c’est pas du bluf !).

Mais aussi, les couleurs, puisque, si on part avec les mauvaises couleurs, on part mal !

Capture-d-ecran-2012-09-30-a-17.36.07.png

Capture d’écran 2012-09-30 à 17.36.15

J’ai d’abord appliqué la teinte Vanilla, un crème irisé qui tire sur le doré, au soleil, sur toute la paupière supérieure mobile et j’ai dépassé un peu sous l’oeil, en intérieur, histoire d’illuminer le regard et de faire pétilles les yeux (une petite astuce que j’utilise souvent : une ligne de couleur claire sous les cils inférieurs, coté intérieur de l’oeil, lorsqu’on a opté pour un maquillage plutôt foncé, ça change tout !). A ce stade là, ça se fait au doigt.

Puis, je commence à travailler la teinte Evidence, un beau bleu foncé, au pinceau médium (fourni avec la palette Naked II) sur la moitié extérieure de la paupière mobile. Plus précisément, je pose la matière au doigt, de façon grossière et j’étire au pinceau. Je reprends ensuite cette même couleur pour la travailler plus précisément et plus intensément, avec un pinceau plus précis, en bord de paupière et en suivant la courbe de la base des cils.

Enfin, j’applique Deep End, un bleu turquoise superbe et irisé, plein de reflets magnifiques, au bout de la paupière mobile, côté extérieur et sous l’oeil en toute petite touche. Pour obtenir cet effet intense de la couleur, sous l’oeil, j’ai humidifié légèrement mon pinceau avant de prélever la matière.

DSC04293.JPG

On termine les finitions avec le crayon khôl noir et le mascara (je préfère le mettre avant le fard, histoire d’avoir un noir vraiment intense et pas coloré par les ombres choisies).

Alors, ça vous plaît ? Je pense qu’on peut facilement décliner ce make-up avec une large palette de couleurs (du vert, violet, marron…). Même avec du noir ! Au final, c’est un peu la technique du smokey que j’applique là.

Et vous, mes petits papillons des bois, plutôt maquillage naturel, où vous arrive-t-il de flasher pour un peu plus de couleurs ?

0 commentaires sur “Du bleu sur mes yeux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *