#Look – Poulpe à clous…

DSC04780.JPG

 

Bonjour mes petits Poulpes Croquants !

 

Aujourd’hui, je vous montre un nouveau look. On sort du romantisme, on oublie le blanc maculé et on se la joue rock n’roll. J’en avais envie, j’en avais besoin. C’est mon petit côté fifille à Papa qui ressort peut-être (pas romantique pour un sous mais grand amateur de bonne musique bien lourde). Ou peut-être que je voulais juste vous montrer deux nouvelles pièces maîtresses de ma garde robe ? Oui, c’est plutôt ça. Deux trouvailles, pour être exacte, que je me lasse déjà plus de porter.

C’est parti ?

 

1-copie-2.JPG

 

Pour ce qui est de la première pièce maîtresse, celle pour laquelle je me serai damnée si cela avait été nécessaire… c’est un sweat ! Oui, un sweat, du style de ceux que vous piquez sûrement à vos hommes, le dimanche après midi, enroulées dans un pled tout doux. Pour ce qui est de ce sweat, en particulier, il s’agit d’une trouvaille (pas de moi, mais d’un ami, qui connaît ma passion sans limite pour les poulpes, pieuvres, méduses et autres trucs à tentacules : So, MERCI Quentin !) à côté de laquelle je ne pouvais passer.

 

Ce sweat sérigraphié vient de chez Raaad.fr, site de ventes privée que j’adore tout particulièrement pour le style des objets et vêtements dénichés et pour l’esprit qui s’en dégage. Très franchement, je vous invite à y faire un petit tour, de temps en temps. Leur news-letter est une des seules à laquelle je ne me désabonne pas ! Pour en revenir à la qualité de la marchandise, j’ai été vraiment étonnée par la finition du sweat et de la sérigraphie. C’est vraiment de toute beauté. Et ce qu’il est chaud, et doux ! Un vrai bonheur !

 

Je l’ai pris en taille M et j’ai retourné les manches pour pouvoir laisser la polaire apparente et les retrousser vers le haut. J’ai toujours une manie bizarre de porter des vêtement deux tailles au dessus de la mienne, allez savoir pourquoi. Une question de poitrine que je préfère la moins apparente possible, sans doute (coucou, mes « capacités pulmonaires » me gênent plus qu’autre chose…).

 

Quant au pantalon, c’est un jean noir enduit, coupe slim et taille basse avec de jolies fermetures dorées aux chevilles, déniché chez Pimkie pour trois fois rien alors que je bavais sur celui de chez Zara (clairement plus cher) depuis bien des semaines !

 

DSC04778-copie-1.JPG

 

Apparemment, il était temps de passer à la seconde pièce maîtresse… les chaussures !

 

Ah ! Ces chaussures. Je dois vous avouer que j’en suis tombée amoureuse à l’instant même où ma collègue m’a incitée à poser mes yeux dessus. Je cherchais des chaussures à clous, elle trouvait ça moche. Je me suis donc dit que j’allais les chercher avec elle (comme ça, elle me modérerait quelque peu dans ma folie). J’ai eu raison parce qu’elle m’a trouvé la paire juste parfaite. (Donc, MERCI Alexia  !)

 

Un cuir noir pas trop brillant, un talon en bois ni trop haut ni trop bas et des clous dorés sur tout l’arrière de la chaussure. J’adore ! (Vous voulez une anecdote ridicule ? Je me suis moins marrée en les essayant, quand je me suis rendu compte que les clous étaient hyper piquants…). Je trouve que ces chaussures ont une classe folle et j’ai déjà remarqué qu’elles avaient une forte capacité à sublimer une tenue un peu trop plan-plan.

 

Pour celles qui m’ont demandé où je les ai dénichées… il s’agit d’une petite boutique parisienne, à cent mètres à gauche du Musé Grévin, Station Grands Boulevards.

 

DSC04782.JPG

 

Pour ce qui est des accessoires, j’ai prolongé le côté rock avec un head-band (oui, je suis accro’ à ces trucs là, c’est un fait) doré et assez discret. Juste ce qu’il faut pour rehausser mes cheveux et souligner quelques mèches négligemment entortillées autour. Malheureusement, impossible de me souvenir où je l’ai déniché. Je me demande si ça n’est pas chez Pimkie… Aucune certitude !

 

Le bracelet, quant à lui, parfaitement raccord avec les chaussures, est un jonc, commandé sur Ring & Tings, que vous commencez à connaître, par ici. Deux ou trois euros pour un bijoux doré qui ne tiendra pas forcément très longtemps mais qui fait son petit effet, le peu de fois où je le sors. Alors, pourquoi pas ! Pour tout vous dire, je rêve d’un vrai jonc en or, faisant un tour complet. Je trouve ces bijoux très beaux et intemporels !

 

DSC04788.JPG

 

Pour ce qui est du maquillage, je vous avais promis de vous montrer le Diorific en action, et bien voilà ! Un beau vernis noir profond, très subtilement (pour ne pas dire trop légèrement) irisé de fines paillettes d’or. Le flacon est un vrai bijoux et je suis contente d’avoir trouvé un beau vernis noir, reconnu comme un classique, au même titre que le rouge. Pour le rouge à lèvre, j’ai voulu rester dans les marques de luxe et l’or avec un beau rouge velvet de la dernière collection Yves Saint Laurent. Il s’agit d’un rouge très pigmenté qui a beaucoup de caractère. Juste ce qu’il fallait pour ce look !

 

 

 

Résumons…

 

Sweat Pieuvre, déniché lors d’une ventre privée passée, chez RAAAD

Jean Slim noir enduit, Pimkie

Chaussures, boutique inconnue au bataillon, non loin du Musée Grévin, Paris

Head-band, Pimkie

Bracelet jonc, Ring & Tings

 

 

 

Alors, mes petits Poulpes Fondants, vous aimez ce look ?

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 commentaires sur “#Look – Poulpe à clous…

  1. Au Fil d'Isa dit :

    Je dirais même plus, j’adore ce look ! M’autorises-tu à utiliser une de tes photos pour ma rubrique « Les Trésors de la blogo » ? Tous les vendredis, je publie une sélection des meilleurs looks de la
    semaine, et tu en fais partie 🙂

    Bises
    Isa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *