Bienvenue dans le studio Bensimon

Bonjour vous,

Aujourd’hui je vous propose une visite qui me tenait à coeur depuis un bon bout de temps.

Il y a plus d’un mois maintenant, j’ai rendu visite à l’équipe Bensimon afin de découvrir les nouvelles collections et le showroom de la marque. À cette occasion, Serge Bensimon m’a fait l’honneur de me laisser découvrir son atelier, qu’il appelle aussi son studio. Il s’agit en fait de la très grande pièce dans laquelle les équipes mènent leur brainstorming constant, imaginent les jolies campagnes et visuels diffusés par la marque. Mais il s’agit surtout du bureau de Serge Bensimon, là où il cherche et trouve l’inspiration, autrement que par ses voyages. D’ailleurs, cet espace est marqué par ces nombreux voyages puisque, comme il le dit « à chaque déplacement, j’aime ramener un souvenir, un élément décalé, un objet décoratif, afin que mes équipes voyagent un peu avec moi et puissent être inspirées à leur tour ».

Et effectivement, partout où je posais mes yeux, l’inspiration était là. J’ai adoré découvrir cet espace très personnalisé et qui montre aussi l’énergie avec laquelle Serge et ses équipe font vivre cette très belle marque, l’entraînent dans un renouvellement constant.

N’étant pas seule privilégiée dans cette histoire, je vous propose de refaire la visite avec moi, en photos…

Caché au milieu des souvenirs, des petits objets en tous genres, le moule original de la première tennis Bensimon, devenue iconique.

Derrière les nombreuses plantes et les éléments végétaux, l’atelier de retouche, là où les matières sont sélectionnées et où l’inspiration naît concernant les collections de prêt-à-porter. Faisons nous discrets, il ne serait pas question d’interrompre un élan de créativité…

Serge Bensimon m’expliquait que cet objet rose étonnant est une bouée, qui appartenait à un pêcheur japonais et qui a été retrouvée en Alaska après le Tsunami du 26 décembre 2004. Pour l’anecdote, elle a été renvoyée à son propriétaire dont le nom était écrit dessus. Elle a ensuite été offerte à Serge lors d’un voyage au Japon. Du Japon à la France en passant par l’Alaska. Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle aura voyagé cette jolie bouée.

L’une des premières choses que l’on aperçoit lorsque l’on entre dans l’atelier, c’est ce très grand tirage d’un portrait de Mick Jagger, immortalisé par le photographe  J.M Périer. Serge Bensimon a craqué lors d’une vente aux enchères. Et on le comprend…

J’adore ce « mur »de cactus, dressés au milieu du studio pour séparer les espaces, au sein duquel se dressent des figurines de baleines, requins et même un narval. Décalé à souhait.

Est-ce que l’inspiration ne se trouverait pas dans l’accumulation, dans les années passées mais aussi un peu dans le désordre ? Les carnets d’inspirations, couleurs et matières, s’entassent au fil des années… Une bibliothèque dédiée aux tendances passées, actuelles et à venir.

Au fil de la visite, nous profitons pour papoter un peu. Serge, en apprenant que j’avais un bouledogue, s’en est amusé en me présentant le sien. Bien plus sage, je vous l’accorde…

Avant de repartir, on passe par la partie bureau, celle où il accueille officiellement ses rendez-vous. Cela-dit, il avoue repasser très vite du côté atelier, lorsque ces derniers se terminent !

 

J’espère que cette visite vous a plu et je remercie très sincèrement Serge et son équipe pour l’accueil toujours très chaleureux qu’ils me réserve, ainsi que pour ce moment privilégié !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *