Test de la nouvelle Peugeot 508, sur la Côte d’Azur

Hello vous,

Encore un sujet auto. C’est la saison.

Il y a deux semaines, on m’a proposé de tester la nouvelle Peugeot 508, dans un cadre plutôt idyllique : la Côte d’Azur. Après deux premières semaines de septembre bien chargées, je me suis dit que le sud ne pourrait pas me faire de mal.

La 508, je l’avoue, n’est pas une voiture qui m’attirait de prime-abord. Pour moi, c’était un peu la caisse des Uber et Chauffeurs Privés. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce weekend m’a fait changer d’avis !

J’ai eu la chance de tester la version GT-Line qui, il faut le dire, m’a charmée.

J’ai un peu tremblé, au moment d’une escapade, par erreur dans les rues de Marseille, parce qu’elle est large, cette belle voiture. Mais au final très maniable donc on se sort de tout !

Puis, les petites routes, mes préférées, celles de montagnettes, entre Marseille et Saint-Tropez. Et là, la 508, le mode sport et moi, on a kiffé. Elle est d’une maniabilité étonnante. La tenue de route est absolument canon. Elle pulse de manière assez surprenante ce qui n’est pas pour me déplaire.

Sophie, du blog Venus is Naive, se souvient encore, je crois, de mon petit mode Sébastien Loeb enclenché (respect des limite de vitesse inclus : je sais faire, oui oui). J’ai adoré.

Concernant la boite de vitesse, j’ai testé l’automatique à double embrayage, avec un passage de vitesse séquentiel. Elle est très réactive. Mais pour ceux qui veulent la laisser gérer le passage des vitesses, sachez qu’elle fait ça très bien toute seule. Je n’ai pas constaté de longueurs ou de passages compliqués que j’aurais pu avoir envie de forcer. Par ailleurs, je rappelle que pour préserver son véhicule et l’environnement, faire râler une voiture ou au contraire forcer les passages n’est jamais une très très bonne idée… A ce propos, un mode de conduite Eco est proposé. Je l’ai testé en me disant que ça allait vite me souler en termes de plaisir de conduite. Franchement, la différence est à peine notable. Si conduire et piloter n’est pas une passion en soit, vous prendrez plaisir à rouler avec ce mode !


Ah, et… entre deux promenades sur la route, on était sur l’eau, à bord d’un beau catamaran…

J’ai re-découvert, à l’occasion de ce voyage, les équipements et le confort des véhicules Peugeot dernière génération. Ce petit piano, sous l’écran central du tableau de bord, si emblématique et si pratique… J’ai également pas mal apprécié les fauteuils massants (petit massage pattes de chats, je ne m’en remettrai jamais).

Autre équipement DINGUE, le repérage d’obstacles, de piétons ou d’animaux avec la vision infrarouge de nuit. Quand ta voiture, en pleine nuit, affiche derrière ton volant, la photo d’un mec caché sur le bas côté, dans les arbres bien avant que toi tu sois en mesure de le voir, tu te dis que c’est révolutionnaire et que ça peut clairement sauver des vies. C’est surprenant et limite flippant la première fois (on ne s’attend clairement pas à une telle précision dans l’indication) mais j’adhère à 100%.

Et puis, place à la détente. Car en plus d’être charmée par la 508, j’ai été charmée par les Calanques de Marseille. Cette ville, je l’avoue, ce n’est clairement pas ma tasse de thé. Mais ses environs, la vache ce que c’est beau. Un après-midi entier sur un catamaran à découvrir les côtes, les petites îles, l’eau bleue turquoise des criques… un régal ! La définition parfaite de l’été indien, avant de se lancer dans l’automne.

Et avant de vous laisser sur quelques clichés qui sentent bon les vacances, un léger récap’ de mes impressions sur la nouvelle Peugeot 508…

💦 Son grand plus et ce qui m’a surpris en premier lieu : son design repensé, plus sportif, plus agressif. En somme, plus séduisant. La signature lumineuse, comme deux grandes dents sur les côtés, me plait énormément.

💦 Son tout petit volant très maniable, la qualité de ses équipements, et la précision et la réactivité des indications de sécurité (caméras de navigation avant et arrière, caméra infrarouge pour la détection d’obstacles, de piétons ou d’animaux de nuit)

💦 Côté conduite, pour ce qui est des équipements, des fonctions et leur compréhension, RAS. Par contre, j’ai trouvé que l’interface de l’écran central était parfois un peu compliquée et pas très intuitive. Heureusement, il y a le fameux piano, qui permet de mettre le doigt rapidement sur les fonctions de base. Pour le reste, au début, on fouille un peu.

💦 Le confort de l’habitacle : toit ouvrant, sièges massants, équipement sono. On y est BIEN.

💦 Sa gouache et la belle réactivité de sa boite de vitesse, même sur des petites routes, sur les hauteurs de la Côte d’Azur. Mention spéciale pour le mode sport, que j’ai pris plaisir à tester une fois la voiture bien prise en main (et toujours dans le respect du code de la route). Un régal. Je rappelle que j’ai testé la version GT-line.

 

Merci à Peugeot et à l’agence SupR pour cette très belle parenthèse ensoleillée et ce test sur jolies petites routes. C’était top !

Merci aussi à Loïck pour les belles images. Toutes les photos de cet article sont de lui > www.lqqz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *