Les fringues des politiques, en théorie, on s’en fiche?

 

 

 

Citoyens, citoyennes (à paillettes, quand même!),

 

 

 


 

L’heure est grave. Dimanche, on doit aller voter.


Je dois vous avouer que, lorsque j’avais 16 ans, que j’étais une jeune rebelle en devenir et que j’écoutais du Damien Saez en buvant de la Despe’ (true story), je pensais que mon premier votre présidentiel serait un des plus beaux moments de ma vie, celui où je pourrais affirmer haut et fort que j’aime pas la droite et que je «fuck le monde» (Ô, comme c’est lyrique et argumenté!).


 

Sauf que, voilà, on y est, et je ne sais pas pour qui voter. J’ai même réussi à me désintéresser complètement de la politique en un temps record. Le vernis à ongle est devenu ma seule et unique passion (Okay, c’est une blague. Je vais encore me faire agresser par les féministes militantes qui pensent que les femmes doivent sauver le monde, si je ne le précise pas!)

 


 

Bref, j’ai décidé de me responsabiliser un peu et d’aller lire la presse histoire de faire mon choix avant le jour J (Et je ne parle pas de Glamour, Elle, Cosmopolitain et compagnie… Nos amis militantes féministes radicales découvrent en même temps que vous que la blogueuse beauté sait lire, elle aussi). Je redresse donc mes petites lunettes rondes et je parcours des yeux les couvertures des journaux et magazines. Je me dis que, «finalement, les guignols de l’info’, ça suffira, non?» et puis je tombe sur ça:

 

 


 

DSC03683.JPG

 

(t’as vu, lecteur, j’ai mis ma montre « façon le p’tit Nicolas, pour la photo)

 

 

 


Et là, c’est le drame, mes ami(e)s!


Pourquoi le drame? Eh bah j’vais vous l’dire! (imitation parfaite de Sarkozy…) Parce que le seul magazine que j’ai acheté, au final, c’est le Courrier International Cahier des Tendances. Et il ne m’a pas du tout aidée. MAIS, il aura eu le mérite de me faire bien rire. Alors je ne peux pas m’en empêcher mais, à quatre jours des élections, je ne vais pas vous parler des programmes des candidats (parce que, de toute façon, ce ne sont que des vilains mensonges) mais bien de leur style!

 

 

 

 

Pour vous donner une idée du délire dans lequel sont partis les journalistes…

 

 

 

 

DSC03690.JPG

 

Pour Eva Joly: « Être vert, c’est une chose, mais s’inspirer d’un amas de compost en est une autre. » (Ah ouais, ils font pas dans la dentelle…)

 

 

 

DSC03687.JPG

 

Pour Marine Le Pen:  « Elle cherche à se donner un air respectable, doux, inoffensif, alors qu’en réalité, on sait tous qu’elle est capable de nous arracher les poumons avec les dents » (ça, c’est dit.)

 

 

 

DSC03685.JPG

 

Pour François Hollande: « il perd ses cheveux », « ses costumes l’opressent », « petits doigts courts »… Il n’est pas épargné non plus.

 

 

 

 

Je ne vous donne que trois exemple. C’est qu’on ne va pas recopier le magazine sur le blog, ce serait MAL. Je tiens juste à faire un signalement: Toi, journaliste, on t’as grillé, tu es pro’ Sarkozy. Je ne vous ai même pas pris en photo la page qui parle de lui tellement elle est inintéressante. (J’avais limite l’impression qu’on parlait de Richard Geere dans sa description. Puis, après, la photo, et la désillusion qui va avec: ça n’était que lui.) Si on en croit le journaliste, Nicolas n’est pas petit, il est modeste. Nicolas s’habille super bien, un peu comme Napoléon (Euh?). Nicolas, il est trop bien coiffé… OUAIS BON.

 

 

 

Bien entendu, tout ceci est à prendre au 30 000ème degrès. Et heureusement!

 

Je vous conseille tout de même la lecture de ce magazine qui analyse les tendances politiques et du pouvoir, de manière plus générale. C’est finement écrit (un léger ton sarcastique qui n’est pas pour me déplaire!) et très instructif (encore faut-il savoir prendre l’information, mais, vous, mes petits citoyens chéris, vous savez).

 

 

 

 

Bien entendu, avec tout ça, on ne sait toujours pas pour qui voter (entre le débile et le manipulateur, mon coeur balance…). Et, soit dit en passant, c’est pas grave. (Je vais me faire lyncher les copains!)

 

 

 

 

 

Je ne vous demande pas pour qui vous allez voter, vous faites tout comme vous voulez mes agneaux! (M’enfin… si vous pouviez choisir un candidat qui porte des boutons de manchette…)

 

 

 

 

 

 

 

(En fait, si. Cliquez sur l’image. Votez pour moi.)


Capture d’écran 2012-04-04 à 11.54.37

 

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 commentaires sur “Les fringues des politiques, en théorie, on s’en fiche?

  1. Pipou dit :

    MDR c’est vrai que ça fait pas du tout orienté comme portraits ! C’est dommage parce que le concept était un peu novateur, ça aurait pu être pas mal sur le principe…
    En tout cas je vote pour tewaaaa tous les jours moiiii ! All&Co en une sur Cosmo j’y croiiiiis !

  2. Stelda dit :

    J’avais repéré ce hors série mais comme celui de décembre m’avait un peu déçu, merci de ton avis ; je vais investir dans cette saine lecture 😉
    Comment dire que là, leur humour grinçant me parle ?…
    PS si tu crois qu’on n’avait pas repéré ta Rolex, héhéhé!

    1. all-and-co dit :

      Personnellement, il m’a beaucoup plu, en tout cas 🙂
      C’même pas une Rolex, c’est une Casio en toc :p

      Aaaah, l’humour grinçant

  3. Illyria dit :

    C’est une bonne idée cet article du journal! Et merci de nous l’avoir reporté ici! En effet si c’est la seule chose qui t’as donné envie d’acheter un journal sur la politique, c’est plutôt
    désespéré ^^

    1. all-and-co dit :

      Oui. C’est juste que les discouts politiques de ces derniers temps me désespérent plus qu’autre chose, dans la presse classique :s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *