Le plus gros WTF de ma vie de cinéphile

 

 

cosmopolis_wallpaper_1_1024x768px.jpg

 

 

Coucou mes petits papillons sucrés!

 

 

Cette semaine, il s’est produit quelque chose que je me dois de vous raconter pour vous éviter de perdre votre temps dans les salles obscures. On va donc faire une courte pause dans les articles qui parlent de fleurs et de paillettes (de choses sérieuses, donc), pour nous penchez sur un formidable raté du cinéma: Cosmopolis.

 

Tout d’abord, sachez-le, je n’ai aucune excuse (du genre, « on m’a traîné le voir »…). Je voulais voir ce film. Le sujet m’attirait et je me disais qu’il pouvait être vachement sympa dans sa glauquitude (Sort ton Pokedex: « Glauquitude’, mot désignant une ambiance à caractère super crade et qui te met bien mal à l’aise comme il faut »). Bref, je ne peux m’en prendre qu’à moi même. Mais j’avais déjà entendu parler du livre: Un accueil mitigé, porteur de polémique… pourquoi pas? En plus de ça, la critique ciné’ était assez bonne dans son ensemble et j’étais curieuse de voir Robert Pattinson dans un film de qualité (ah, mauvais choix!).

 

 

Comment vous dire ça sans trop de violence…? Les 15 premières minutes (longues, trop longues), j’ai cru à une blague. Mais non. La bande annonce hyper tranchée et dynamique me laissait penser que le film serait rythmé. Mais, encore une fois, non. Pour faire court: Un type riche veut aller chez le coiffeur en limousine. Dehors, c’est la crise. Il se sait en danger mais s’obstine tout de même à sortir. Sur le chemin, et au fil des arrêts imposés par le trafic très dense, il rencontre des connaissances. On passe d’une discussion à l’autre (dans une contexte toujours malsain au possible, sinon, c’est pas marrant) et les personnages défilent, défilent… sans raison.

 

 

Robert Pattinson a voulu donner une nouvelle dimension à sa carrière, okay, je le conçois. La chose qui me dérange affreusement, c’est qu’il devait quand même avoir la masse de scénarios en attente chez lui. En gros, il a choisi le plus bizarre, celui qui ne mène à rien. (Oui, je pense que, le réalisateur, ils sont plusieurs, dans sa tête) J’appelle ça « faire genre ». 

 

Certaines personnes ont réussi à me sortir que, « si je n’ai pas aimé le film, c’est parce que tu ne l’as pas compris ». Alors ça, c’est très rigolo, justement. Pendant tout le film, je me suis dit une chose: Quel est cet élitisme hallucinant qui pousse les gens à exprimer des idées (tout de même simples) comme l’anti-capitalisme avec des mots hyper compliqués et des considérations douteuses? Ça, effectivement, je ne le comprend pas. En plus d’être mou, ce film est pédant au possible. (Et ce sont pourtant des notions qui m’intéressent au plus haut point, hein)

 

Et je n’insisterai pas sur la couche malsaine dégueu’ qui recouvre ce film. Certes, la performance des acteurs est bien là, et de qualité. Mais, pourquoi mettre autant de talent et de jeu d’acteur dans une scène de touché rectal? (qui dure 10 bonnes minutes, qui plus est!) Non, franchement, j’ai été tentée de nombreuses fois de sortir de la salle. Et, d’ailleurs, lorsque les lumières se sont rallumées, j’ai pu constater que la salle s’était vidée de moitié! (Belle performance, non?)

 

 

Mais je suis tout de même restée, attendant une fin qui n’est jamais venue, inexistante, désappointante au possible.

 

 

 

Si certains d’entre vous ont aimé ce film, s’il vous plaît, dites moi simplement pourquoi. Je m’interroge vraiment.

 

 

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

0 commentaires sur “Le plus gros WTF de ma vie de cinéphile

  1. J’aimerais aller le voir cette semaine. Comme toi ce film m’attirait dès sa bande-annonce et je n’ai pas encore lu d’autres critiques pour m’en faire une idée. Ce qui est sûr c’est qu’il a l’air
    spécial… et c’est ce qui m’intrigue et me pousse à vouloir le voir. On verra bien après la séance. ^^’ Vraiment? Ya une scène de toucher rectal? xD Ca a l’air assez dingue lol

    1. Oui! Et j’estimais que c’était le seul spoil nécessaire du film XD
      Franchement, il en faut beaucoup pour me choquer, mais alors là… Je n’ai pas compris l’intérêt de ce film, tout simplement.
      Tu me donnera ton avis? 

  2. Je suis écroulée de rire!! Je me suis posée la même question de cet « élitisme » pédant en lisant un article sur les think tank créatifs; Pourquoi les « créa », ils ont des tronches terrible et sont
    toujours habillés de manière improbable ? Ca m’énerve, pfff… On sent un vrai snobisme, parfois.
    Pour les films, combien de fois j’ai entendu une collègue assener « si t’aimes pas, c’est que t’as rien compris ». Heu, non, c’est juste que j’ai détesté. Mince, alors! on a le droit d’avoir ses
    propres jugements et on n’est pas obligé d’encenser chaque navet loué par les Inrocks ou Télérama…
    Bref, je ne risque pas d’aller voir Cosmopolis 😉

    1. Tu as tout juste Stelda!

      Nous sommes sûrement des personnes trop « basiques » et pas assez sensibles à l’Aaart.  On m’a souvent sorti l’argument du « t’as rien compris », bien trop souvent. Et souvent, ceux qui me
      balancent ça… comment dire… c’est pas des flèches, quoi ^^’

  3. Ah ouais… J’ai pas vu la bande annonce, mais ce film me paraît vraiment très étrange, il ne me donne pas du tout envie d’aller le voir… en lisant ton article je me suis demandée à quoi servait
    ce film…

  4. Ca arrive ce genre de film, on sait pas pourquoi ils sont sorti au ciné, surement pk il y avait des grands acteurs. Je suis daccord avec toi quand tu dis que ce sont des films « genre » !! Je vois
    totalement ce que tu entends par là !!

    Annaïs

  5. Et ce n’ont pas aimé peuvent s’exprimer aussi? ^^

    Non parce que je partage ton avis à 100%. Pour moi tout se résume à ça :

    « (Oui, je pense que, le réalisateur, ils sont plusieurs, dans sa tête) J’appelle ça « faire genre » ».

    Moi non plus je n’ai rien compris, moi aussi j’ai trouvé ce film élitiste et pédant, et moi aussi je me suis senti très bête en sortant.

    J’avoue que je me demande ce que les critiques professionnelles trouve à ce film… Encore je serais aller le voir dans un cinéma d’art et essai, je ne m’en serais pris qu’à moi même. Mais là, vu
    la bande annonce, même avec un côté malsain, ça avait l’air d’un « film normal ».

    Enfin bon, on nous avait déjà fait le coup l’année dernière avec The Tree of Life ^^ »

    1. Mais bien sûr que tu as le droit de donner ton avis ^^

      Je pense que tu n’as vraiment pas à te sentir bête. Justement, si tu as été dérangée, c’est que tu es bien au dessus que ce « semblant de savoir ». Il n’y a là absolument rien de honteux.

      Pour The Tree of Life, j’avais flairé le truc, je n’étais pas allée le voir. Mais là, mon flair devait être en panne XD 

  6. Ah merci, je me sens moins seule ! Effectivement, ce film est un gros WTF à lui tout seul : discours pseudo-élitiste-philosophique et rythme lent à mourir… Et dire que j’attendais un twist final
    pour me dire qu’il devait quand même bien avoir quelque chose de potable à en retirer !

  7. Ah bah tu vois j’avais la bande annonce et l’affiche, les deux m’avaient plutôt bien tentées. Pareils le sujet intéressant, et vu que je n’ai jamais pu me résoudre à suivre la trilogie vampiresque
    c’était l’occasion de découvrir ce fameux Pattinson… Mais après avoir lu ta critique je vais peut être y réfléchir à 2 fois… Ça commence à me gonfler profondément ces films qui font « genre »…
    « Genre » intellectuel, « genre » polémique, …. Bref Je vais peut être attendre encore un peu avant de me laissé tenter quoi…
    Jolie critique en tout cas !

    1. Merci, c’est gentil 🙂
      Si tu veux voir un film sympa avec Pattinson, tu peux tenter Remember Me (genre, un Dimanche, avec un thé et ton portable sur les genoux, à trainer sur la blogo’ :p) 

  8. C’est marrant parce que je suis vachement tentée par le film comme tu le dis avec la bande annonce du tonerre, mais tout le monde dit qu’il est long et pas terrible. Ce qui est sûr c’est que je
    n’irais pas le voir au ciné du coup mais il m’intrigue quand même !

    1. Je crois qu’on a TOUS eu la même expression: « WTF » ^^
      Au début j’ai hésité à mettre ça dans un titre, et puis je me suis dit que rien ne représentait mieux ce que j’avais ressenti! 

  9. Attentions je SPOILE. (M’enfin, c’est pas comme si y’avait du suspense)

    Tellement d’accord !

    J’ai vraiment eu l’impression que y’avait de la discussion complexe et pseudo-philosophique pour faire film réfléchi mais les acteurs brassent du vide.
    Autant les livres de Bret Easton Ellis, je supporte pas parce qu’il représente, comme là, l’ennui par l’ennui, le spectateur doit s’emmerder pour s’identifier, mais le mec est reconnu pour savoir
    écrire et y’a des passage cools (mais c’est quand même pédant et chiant), autant là, y’a vraiment rien.
    Les seuls moments qui m’ont plu c’est quand on voit qu’en fait c’est qu’un gamin : quand son rappeur préféré meurt, quand il va se fighter avec son gun.
    Et j’ai détesté la fin, on te montre pas qu’il se fait buter, on met du rouge pour suggérer, et en même temps la musique répète « I’m alive ». Okay on a compris qu’il aimait pas sa vie et qu’il se
    sentait vivant et foutant tout en l’air, merci. C’est une vision hyper-caricaturale du capitalisme et en plus ça a déjà été fait 100000 fois.

    Qu’est-ce que j’me suis fait chier. Et pourtant j’avais vu Dark Shadows un peu avant, qu’est pas un chef d’oeuvre non plus.

    1. Lunécile, ton commentaire est tellement JUSTE!

      Je te rejoins sur absolument tout (beau complément d’analyse du coup!)

      Moi aussi j’avais vu Dark Shadows (devant lequel je me suis ENDORMIE) peu de temps avant. J’étais tellement déçue que je n’ai pas pas voulu lui consacrer un article. Au point de Cosmopolis, c’est
      pas de la déception, c’est de la consternation.

  10. quand j’ai vu l’affiche, j’ai vu Robert Pattinson, je me suis dit « ohlala, ce film, je dois le voir », en bonne pré-ado que je suis. Puis, en écoutant la radio j’ai entendu des sons de la
    bande-annonce, c’était vraiment bizarre! Les phrases c’étaient du genre « oh, on ne peut pas t’imposer des limites », ou « tu veux quelque chose de plus fort, je comprends… », avec la voix sensuelle
    d’une actrice dont je n’ai pas vu la tête (comme je l’ai dit, j’écoutais la radio).
    Ensuite j’ai vu qu’il était au festival de cannes et je me suis dit que même si a la radio, la bande-annonce est étrange, bah ça doit être un film bien.
    Donc j’ai regardé la bande-annonce. Et j’ai rien pigé.
    En gros je l’ai pas vu. En plus l’affiche est vraiment bizarre!
    By,
    Miss petits mots
    http://mes.petits.mots.over-blog.com/

  11. Pareil ! J’avais hâte de voir ce film car j’aime beaucoup Cronenberg mais WTF? Ce film est inutile et inintéressant. Les nombreux dialogues sont insipides. On se fiche complètement du destin du
    perso principal. Je suis déçue, déçue !

  12. Je voulais aller voir le film mais maintenant je ne sais plus si je ne dois pas y aller pour m’éviter un moment pénible ou alors y aller juste pour savoir si j’aurai la même réaction que toi…

  13. Coucou! Ro c’est dommage pour Robert Pattinson…. car tous les commentaires, les billets que je lis sur ce film disent à peu de choses près la même chose que toi! Je crois que je n’irai pas le
    voir et que je vais me rabattre sur une valeur sûre: MIB 3! ^^ Merci pour ton avis en tout cas 🙂 Bonne journée!

  14. Tout à fait d’accord avec toi ! Contrairement au très réussi Margin Call, qui explique bien le monde de la finance à des personnes qui ne travaillent pas forcément dans ce milieu, ce film est
    soporiphique et pédant à souhait. Et puis à confirmer par des médecins mais ça m’étonnerait qu’un toucher rectal dans la vraie vie dure aussi longtemps, donc là c’est vraiment pousser à la
    perversion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *