Mes cosmé-compagnons d’été : #1 se protéger

Bonjour mes coquelicots jolis,

Cet été, j’ai pris trois semaines de vacances pendant lesquelles j’ai la chance de profiter du soleil de Perpignan, en famille… Et le soleil, croyez moi, il tape fort ! Comme vous le savez, je suis une inconditionnelle de la protection de la peau. On ne s’embête pas toute l’année à trouver le sérum parfait, la crème parfaite, le fond de teint parfait, pour tout griller sous les premiers rayons de soleil qu’on croise. On est d’accord ? Et puis, utiliser des sérums anti- âge pour se déclencher une accélération prématurée du vieillissement à coup d’UV, ce serait fort dommage.

 

Donc, aujourd’hui, on démarre par la première étape, la plus importante, celle sans laquelle celle qui suivront n’ont aucune raison d’être : la protection et la préparation au soleil.

Trois produits en particulier m’accompagnent chaque jour…

protection-solaire-peau-claire.jpg

Les capsules Doriance, pour préparer ma peau au soleil

doriance-gelules-solaires.jpg

 
Alors, pour le coup, elles ne s’étalent pas sur la peau mais s’avalent pendant un repas avec un grand verre d’eau. Je préfère vous prévenir, si vous avez du mal à avaler un Advil, en temps normal, laissez tomber l’idée, parce que les capsules sont assez grosses. J’ai commencé à prendre deux gélules par jour un mois avant les vacances et je continue pendant les vacances. Bon par contre, je suis sensée continuer après pour maintenir le bronzage mais je ne pense pas le faire. L’utilité de ce produit est surtout, pour moi, située au niveau de la préparation car il a vraiment empêché ma peau de griller lors des premières expositions et lui a surtout permis de prendre un hâle régulier et uniforme. Pour ce si est de bronzer plus vite, par contre, je ne suis pas forcément un bon témoin. D’habitude je ne bronze absolument pas, mais cette année j’ai pris des couleurs.

 
Comptez environ 15 euros la boîte de 30 gélules.

L’huile solaire La Roche Posay SPF 50, pour protéger ma peau

huile-solaire-la-roche-posay.jpg

 
J’en ai déjà parlé sur Instagram, pour celles qui m’y suivent. Je trouve que cette huile est tout simplement une tuerie. La matière est top et ne colle pas, elle hydrate parfaitement et est très facile à appliquer car elle glisse sur la peau, son parfum sent bon les vacances et… elle protège parfaitement bien ! Malgré son indice élevé de protection, j’avais prévu une crème classique, au cas où celle- ci ne suffirait pas. Effectivement, j’avais la sensation qu’une huile ne me protégerait pas aussi bien. Je me suis trompée. Bien entendu, cette protection ne fait pas exception à la règle et il faut la renouveler toutes les heures, comme toutes ses petites camarades. Par ailleurs, elle résiste à l’eau, ce qui est une bonne chose. Grâce à elle, le soleil de Perpignan n’a pas eu la peau !

Entre 15 et 20 euros en parapharmacie.

Le sérum Bumble & Bumble, pour protéger mes cheveux

huile-bumble-and-bumble.jpg

 
Je vous ai déjà parlé de ce dernier, ici, sur ce blog, lorsque je commençais à en devenir accro’. Sachez que rien n’a changé à ce niveau là, je suis toujours une inconditionnelle de ce sérum, en masque avant le shampoing ou en soin sans rinçage sur cheveux secs. Mais j’ai découvert, en me renseignant un peu, qu’un sérum huileux comprenant une protection UV comme celui-ci pouvait protéger les cheveux du soleil mais aussi du chlore et du sel en les empêchant de se fixer. J’ai décidé de repasser à mon brun naturel juste avant les vacances, j’ai tout intérêt à ce qu’il ne dégorge pas au soleil… La marque Furterer fait aussi un spray spécialisé qui a fait ses preuves sur ma tignasse l’été dernier !

Environ 40 euros chez Sephora (c’est un investissement, mais vu la quantité, vous en avez pour un an !)

Et vous, mes coquelicots jolis, quels sont vos super-protecteurs ?

 

Demain, on se penche sur l’étape 2. À votre avis, laquelle ? 😉

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *