Nous les blogs, assassins de la presse ?

Titre racoleur Bonjour. Non, tu n’es pas sur MinuteBuzz.

Je fais une pause dans mon planning éditorial inexistant afin de réagir à un article découvert ce jour quelque part sur les internets (en fait partagé par La Mouette, blogueuse de qualité, donc). Pas de partage du lien, ne m’en veuillez pas. Pas que l’article ne soit pas digne d’être lu, la liberté d’expression fait son chemin. Juste que je ne veux pas que la personne soit visée particulièrement par ce post. Je ne veux pas qu’il s’adresse seulement à l’auteur de l’article qui sous-entend que les blogs tuent la presse. Après tout, elle n’est pas la première à avancer de tels propos, plus ou moins construits et assumés d’ailleurs. De plus, je comprends son inquiétude et son agacement ET j’aime beaucoup le support sur lequel elle publie. Donc loin de moin l’envie de porter préjudice.

Nous les blogs, assassins de la presse ?

Bref. Il paraît que les blogs ont tué la presse. Il paraît que « des nanas qui n’avait que ça a faire ont eu l’idée égocentrique un beau matin d’ouvrir leur blog déco’ pour partager leurs coups de coeur et la chambre de bébé dont elles sont fières ». Alors déjà, c’est hyper réducteur et ensuite… So What ? C’est si gênant ? Si la presse sent qu’elle ne fait pas le poids face à ce qu’elle dénigre tant, pourquoi ne se remet-elle pas plus en question ? Certains l’ont fait. Je suis particulièrement admirative de la mutation engagée par le groupe Prisma depuis des années : rachat d’Hellocoton, lancement de nouveaux mags et de nouveaux formats avec Flow et As You Like (des pépites), remaniement de Prima Maison… tout bon. Leur mérite ? Avoir compris que tolérer le Web ne suffirait pas mais qu’il allait sérieusement falloir faire avec et en faire un point stratégique majeur.

Très clairement, quand je paye un magasine 6 euros, et ça m’arrive souvent, j’attends d’apprendre des choses, d’être émerveillée et d’avoir du contenu. Alors quand je tombe sur une soit disant nouveauté croisée deux mois avant sur un blog ou sur Instagram, beh oui, je trouve ça un peu dommage (et oui, les blogueurs sont au taquet, mais les pure players aussi, il va falloir s’y faire). Si bien que je me suis mise à ne plus attendre de news des mags papiers. Je lis Milk Déco, Côte Maison, Marie Claire Idées, Flow et As You Like ou encore Vanity Fair pour l’oeil expert des journalistes, pour les shootings d’exception, pour les articles de fonds, les belles histoires et les réflexions développées ou tout simplement pour le plaisir du papier et de la sacro-sainte déconnexion. Cependant cela ne m’empêche pas d’aller sur des blogs pour découvrir une dimension plus personnelle, plus incarnée, pour découvrir de belles personnes et rejoindre leur univers régulièrement. L’article auquel je n’adhère pas parle de légèreté, de manque de professionnalisme et d’une pointe d’egocentrisme. Et si c’était ce que je recherche ? Et si cela me faisait du bien de retrouver des nanas (et des mecs d’ailleurs aussi, coucou Planète Beauté et Nunien) à l’univers affirmé, soigné, bien dans leur peau et qui me parlent de choses qui me touchent directement, de choses qui sont à ma portée, sans la contrainte d’un redac chef, d’une régie pub ou autre politique joyeuse ?

Nous les blogs, assassins de la presse ?

Je soutiens la presse, je l’achète, mais je lis aussi des blogs. Ce sont deux choses bien différentes et mon niveau de réception de l’info’ est loin d’être le même lorsque je suis devant l’une ou l’autre. Je travaille avec les blogueurs et les journalistes, j’ai des amis de ces deux bords. Deux bords que j’aimerais voir faire la paix un de ces quatre. Je suis blogueuse, pas journaliste. Journaliste est un métier que je ne maîtrise pas. Mais mon blog, c’est mon espace et je n’accepte que que la blogosphere se voit reprocher un état de crise vieux de plusieurs années et un manque d’anticipation flagrant de la plupart des groupes de presse face à ce qu’est le digital. Crise générationelle ? Non je ne pense pas. Changer tout un système économique et éditorial, ça ne se fait pas du jour au lendemain, ça fait peur. Remettre en question des années de métier pour devoir du jour au lendemain se plier à des contraintes de référencement et de « trafic », je veux bien croire que ça ne fasse pas rêver les plus talentueux des journalistes.

Alors oui, les marques nous contactent, oui on est invités par les agences aux Pressdays, oui on a nos événements dédiés. Et d’ailleurs, agent double, je gère les relations blogueurs pour certaines marques, donc je sais très bien comment les choses se passent. Les blogs ne sont pas sollicités parce qu’il représentent une pub à moindre frais. Encore une fois c’est une incompréhension totale de penser cela. Les blogs génèrent du trafic, de l’influence, offrent une présence plus spontanée à la marque. Pour une marque, paraître sur un blog coûte parfois bien plus cher que de paraître dans un magazine, contrairement à ce que beaucoup pensent. Mais le trafic est là, il est quantifiable, analysable. Mais ne nous detrompons pas. Paraître sur un blog et paraître dans un magazine ne lance pas le même message. D’un côté on a la notoriété, de l’autre le travail sur l’image. Peut-on se passer de l’une ou de l’autre ? Non. Et, je vous le dis, quand l’un de mes clients se retrouve sur le blog de Valentine, je suis joie, mais quand il se retrouve sur Coté Maison, je danse sur place.

Bref, et si on s’autorisait un peu plus de tolérance, un peu moins de peur et un peu d’audace ? Il y a de la place pour tout le monde. Les blogueurs ne prétendent pas au journalisme et, à moins de suivre une formation adequat, ne le feront jamais. Et je pense que les lecteurs l’ont bien pigé. Non ?

Et pour clore cet article, voici tout plein de blogs et sites avec de la lecture de qualité à l’intérieur. Un meltin-pot éditorial comme je les aime :

Clem Around The Corner (que j’entends déjà dire « ouh toi tu vas avoir des problèmes »)

Natacha Birds

Carnet Prune

Coté Maison

Les Dessous de Marine

Captain Turtle

Joli Place

Journal des Femmes

Le Cas Stelda

J’ai un listing de blogs long comme le Gange. Si certaines personnes malveillantes s’avisent encore de dire que les blogs sont creux, gouffres de futilités et d’égocentrisme, sans intérêt, sans valeur ajoutée, et qu’ils ne sont là que pour nuir à la presse, je me ferais un plaisir de la leur transmettre.

(accrochez-vous pour y trouver des copier-coller de communiqués !)

Paix & amour mes petits loups

(un professionnel n’aurait pas bouclé comme ça, on est d’accord là dessus.)

7 commentaires sur “Nous les blogs, assassins de la presse ?

  1. Planète Beauté dit :

    Ouh la la, vaste sujet sur lequel je peux écrire 3 tartines (et deux biscottes).

    Déjà et avant tout, un grand merci de m’avoir fais ce petit coucou dans ton billet, c’est gentil et flatteur ! Sur le fond ensuite, je vois à quel article tu fais allusion car je l’ai vu passer et moi aussi je l’ai trouvé totalement à côté de la plaque. Elle fait passer les blogueuses pour des petites provinciales égocentrées qui s’ennuyaient jusqu’au jour où elles ont décidé de prendre 3 photos de leur cuisine Ikéa pour les partager sur Instagram, c’est limite insultant. La crise de la presse n’a pas attendu l’émergence des blogs, loin de là (même si elle l’a sans doute accélérer, c’est certain). Il faut une vraie remise en question, se délester un peu plus fort de la pression des annonceurs et réinventer tout ça. Attention pour les magazines digitaux car certains reproduisent les mêmes erreurs que les print. Moi quand je vois des diaporamas sur 30 produits avec rien d’autre que le nom du produit et le prix, je me demande si les journalistes se disent vraiment que ça va intéresser quelqu’un ?

    Évidemment, tout n’est pas rose chez les blogs et il y en a un paquet qui n’honore pas la vision que je me fais personnellement de la blogosphère (n’insistez pas, je ne donnerai pas de nom !). Mais lorsque je me connecte à mon Hellocoton, j’avoue que je suis quand même souvent impressionné par la richesse de tout ce contenu sans cesse créé, c’est franchement enthousiasmant. Le temps fera son œuvre et nous débarrassera j’espère des filles qui bloguent sans passion et pour les mauvaises raisons. Mais là encore, rien n’est rose et les marques ont de plus en plus d’emprise sur les blogs et l’harmonisation du contenu commence à se ressentir plus que sérieusement, ce n’est pas de bonne augure pour la suite.

    C’est vrai que Prisma a pris une belle longueur d’avance face aux autres groupes qui pour l’instant sont plus en phase économies qu’investissement, je pense que la stratégie employée est la bonne.

    Étant Attaché de Presse & Blogueur, j’avoue que tout cela m’inquiète un peu car je me demande ce qu’il en sera dans 10 ans. Je crois que personne n’aime plus que moi la presse magazine et j’espère sincèrement qu’elle aura le courage de se réinventer comme certains titres ont déjà commencé à le faire. Les journalistes que je côtoient sont dans un état d’esprit intéressant, prêtes j’ai l’impression à se remettre en question. La femme à l’initiative de l’article qui t’a donné envie d’écrire ce billet me semble appartenir à un combat qui est fini depuis longtemps et opposer aussi platement les blogueuses aux journalistes me conforte dans l’idée qu’elle a déjà deux temps de retard.

    Et en conclusion, bravo pour cette mini blogroll mariant sites de journalistes et blogs, je trouve ça génial car ça résume une idée toute simple mais oh combien merveilleuse : on peut cohabiter sans souci..

    1. all-and-co dit :

      Merci BEAUCOUP pour ton commentaire Teddy. Je suis très en phase avec celui-ci. Je te rejoins complètement pour les carrousels et diaporamas. Je me demande vraiment si quelqu’un va jusqu’au bout. D’ailleurs, en termes de valorisation pour la marque citée, c’est peanuts ce type de parutions… J’attends un peu plus d’un contenu journalistique.
      Effectivement, la femme derrière l’article n’a pas du tomber sur le meilleur de la blogosphère. Elle a du se perdre sur Skyblog, je pense. En tout cas, merci pour cette riche intervention 🙂

  2. Twins And Us dit :

    Eh bien voilà tu as écrit tout haut ce que je pensais tout bas (c’est mercredi et avec les enfants pas facile d’arrière fée son PC) après la lecture de ce fameux article.
    Ce fameux article est plutôt méprisant pour les blogs, mais rate totalement son but initial qui semblait être de défendre la presse. Or, et tu l’as bien souligné, à l’exception de Prisma, la presse n’a pas su évoluer ni revoir son business model en s’appuyant par exemple sur la complémentarité avec les blogs, ou même se demander si son maigre contenu n’était pas la vraie cause de son déclin.
    Signé : une blogueuse provinciale à ses heures perdues (donc le soir et la nuit) qui ne pratique pas le copier-coller de CP car trop contente d’écrire comme tant d’autres

    1. all-and-co dit :

      Je pense que nous sommes nombreux à avoir eu envie de réagir ! Je n’avais absolument pas le temps de le faire mais j’ai vraiment voulu le prendre. C’était très important pour moi. Et pour ce qui est du CC de CP, soit dit en passant, j’en vois plus dans la presse que sur les blogs. Beaucoup plus.

  3. Melgane dit :

    C’est normal que les blogueuses et blogueurs manquent de professionnalisme il me semble. Nous sommes des blogueurs, pas des journalistes même si certains blogueurs doivent être journalistes et vice versa, ce n’est pas la majorité. On manque de professionnalisme parce qu’on partage notre personnalité avec tout ce qu’on écrit… Et… ce que je vais dire est peut-être hors propos ou un peu mesquin ou les deux mais peu importe, j’assume ma question : si elle pense que les blogs ont tué la presse, pourquoi ne supprime-t-elle pas son blog ?
    Et, autre chose, il va falloir redescendre de notre nuage. Oui les blogs ont un phénomène de mode pour les pousser (bien que comme je le disais dans mon article « démographie bloguesque » il semblerait que certains blogs faisant trop « magazine » perdent du trafic, enfin bref), mais les blogs n’ont pas encore pris le contrôle du monde ! Un exemple ? Volontiers ! J’ai une amie qui regarde des youtubeuses. Quand elle a appris que je bloguais elle avait l’image des Skyrock kikoulol dans la tête. Pourtant elle est jeune, vie avec son temps, connait les youtubeuses. Ce qui ne l’empêche pas de ne pas connaître la blogosphère. Il y a encore des milliers, des dizaines de milliers de personnes comme ça et, même si la presse faiblit, il y a toujours des personnes pour la lire. Ce que tu dis avec des magazines qui relaient des choses que tu avais déjà vu deux mois auparavant sur un blog, eh bien certains lecteurs de magazines ne le remarquent pas car ils ne lisent pas de blogs, ou pas de blogs dans ces domaines-là. Donc dire que les blogs ont tué la presse c’est d’une part et pour les raisons que tu as évoqué complètement faux, mais en plus c’est complètement stupide parce que ça surestime les blogs. Nous on vit dedans, on connait ce monde fait de milliers de personnes, mais il y a d’autres milliers de personnes qui ne le connaissent pas.

    1. all-and-co dit :

      Merci pour ton commentaire très pertinent ! Je suis tout à fait d’accord avec toi ! Effectivement, elle doit considérer que les blogs tenus par les journalistes et commandés par la presse sont plus « nobles ». Je n’en sais rien et je crois que je ne veux pas savoir 🙂 Je trouve très intéressante toute ta réflexion concernant le fait que beaucoup de personnes ignorent encore l’existence de la blogosphère… Merci !

  4. Tigo Dodo dit :

    Oh merci pour la citation de mon blog =) je trouve ces réflexions tres intéressantes et je suis vraiment d’accord car moi aussi je lis et les blogs et la presse ! Par contre cest vrai que jai tendance a tout lire sur smartphone ou tablette car plus facile a transporter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *