Bougie parfumée maison : mes conseils

Hello vous,

Vous avez été très nombreux à me demander quelle était ma “recette” pour les bougies faites maison que je vous ai montrées dans mes stories Instagram. Effectivement, cette année, pour Yule et Noël, j’avais envie de fabriquer et de préparer moi-même certains de mes cadeaux, sur mesure et avec amour.

Les bougies, c’est clairement ce qui m’a pris le plus de temps, et j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois alors je vous donne quelques astuces !

Tout d’abord, j’ai préféré partir sur une cire végétale, de soja, en faisant bien attention à la provenance de la matière première (les cultures de soja sont une des principales causes de la déforestation en Amazonie, à bon entendeur). N’étant pas vegan, j’aurais pu sans souci partir sur de la vire d’abeille, mais je il faut garder en tête qu’elle est plus chère, qu’elle donne souvent un rendu un peu jaune (pas forcément vilain, cela-dit) et qu’elle dégage un léger parfum.

Commençons par le matériel nécessaire, car j’ai eu beaucoup de questions à propos. Je vais vous donner les liens vers les références précises que j’utilise :

  • Le contenant

Les petits pots de compote ou de yaourt en verre sont parfaits en termes de taille, pour commencer (ne vous lancez pas dans des bougies trop grandes pour votre première fois, c’est un peu trop délicat). Vous pouvez aussi prendre des petits pots Le Parfait ou dans le même style ou encore d’anciens récipients à bougies vides ou contenants jolis. Le tout est de bien vérifier qu’ils supportent la chaleur et qu’ils ne sont pas peints ou lustrés avec un revêtement qui risque de se diffuser dans la cire ou prendre feu. La récup’, je trouve ça toujours plus sympa. Cela permet de donner une deuxième vie aux objets de la vie de tous les jours. Pourquoi pas aussi dans une jolie tasse ou un beau mug ?

  • Les ustensiles

La cire se fait fondre au bain marie (de l’eau bouillante dans une casserole et un contenant placé par dessus pour que la cire ne soit pas en contact avec l’eau). Je vous recommande d’utiliser une petite casserole qui vous laissera libre de vos mouvements et évitera les projections. Pour ma part, j’utilise la plus petite casserole de chez Klaus qui est parfaite pour cela. Je recommande l’utilisation d’une spatule en bois, pour remuer la cire.

Casserole de bain marie

Casserole Klaus

  • Les mèches en bois et la cire

Je suis très contente de ces mèches qui sont solides, assez hautes pour servir pour deux petites bougies, qui se tiennent bien, crépitent joliment et ne font pas de résidus en combustion ou n’éclatent pas dans tous les sens.

Mèches de bois et leurs supports en métal

La cire végétale

  • Les huiles essentielles

J’ai une préférence pour les huiles essentielles, pour parfumer mes bougies.

Cela permet de doser précisément, d’ajuster si besoin et de faire des mélanges sympas, herbacés, fleuris, épicés, fruités ou de rester sur des parfums classiques tout aussi agréables.

J’ai aussi essayé de parfumer mes bougies avec des plantes, sans essences, mais il faut énormément de plantes pour faire infuser la cire et la déperdition de cire est énorme pour une bougie. Ca ne vaut pas le coup. Autant garder les fleurs et les plantes que vous avez à dispo pour décorer la bougie ou pour les figer simplement dans la cire.

Pour ma part, j’ai utilisé les huiles essentielles Typologie et Fleurance Nature. Ce sont des essences de qualité, sans cochonneries. On trouve de très nombreuses fragrances. Vous devriez trouver votre bonheur sans mal !

Huiles essentielles Typologie.

Huiles essentielles Fleurance Nature


ATTENTION

Toutes les huiles essentielles sont inflammables, à partir de températures différentes. C’est ce qu’on appelle le point éclair : à partir d’une certaine température propre à chaque huile essentielle, celle-ci peut s’enflammer ou se dénaturer (perdre ses propriétés, être dégradée). C’est pour cela qu’il est important de vous munir d’un bon thermomètre avant de vous lancer dans la préparation de vos bougies aux huiles essentielles !
Comme chaque huile essentielle possède un point éclair différent, pensez à bien vous renseigner sur celui de l’huile que vous souhaitez utiliser.
Prenons un exemple : celle de Citron Mearome a un point éclair de 53°C. Cela signifie qu’elle ne doit pas être chauffée à plus de 53°C. Ainsi, lorsque la cire de votre bougie aura bien fondu, il vous faudra attendre qu’elle soit à une température inférieure à 53°C avant d’ajouter les gouttes d’huile essentielle de Citron.
Si vous utilisez un mélange d’huiles essentielles, prenez toujours en compte le point éclair le plus bas. Cela permettra de garantir la qualité et la sécurité de votre bougie.
Pas d’inquiétude toutefois lors de la combustion de votre bougie : l’huile essentielle est tellement diluée dans la cire qu’il n’y a aucun risque que l’huile essentielle s’enflamme.

https://www.nutrimea.com/article/bougie-huiles-essentielles/

Concernant la marche à suivre, c’est en fait assez simple, mais il faut être patient…

  1. Faites bouillir l’eau et réduisez le feu une fois que c’est fait. Placez la casserole bain marie sur l’eau.
  2. Choisissez votre contenant et préparez-le à côté de vous. Prévoyez deux fois et demie la dose de cire en flocons que pourrait contenir le pot que vous avez choisi (comme vous le savez, la cire se consume).
  3. Intégrez une première moitié de cire dans la petite casserole bain marie après vous être assurés que le feu est doux et que l’eau ne fait pas de projection. Remuez doucement avec la spatule sans vous arrêter. Attention, si des flocons ont formé un “paquet”, cassez-le avant de le faire fondre, sinon il sera plus lent à prendre et plus la cire fond lentement plus vous en perdrez. Lorsque la première moitié est fondue, incorporez la deuxième moitié qui fondra alors bien plus rapidement.
  4. Pendant que la seconde partie fond, incorporez vos huiles essentielles dans le mélange, goutte à goutte (attention, je vous invite à protéger vos voies respiratoires avec un foulard ou un masque et à ouvrir une fenêtre. Cela peut vite être irritant pour vos bronches. Pour une petite bougie, comptez une dizaine de gouttes pour un parfum subtil et jusqu’au 25 gouttes pour une bougie qui sent plutôt fort. N’oubliez pas de mélanger !
    Mon combo préféré ? 10 gouttes d’amande amère, 2 gouttes de clou de girofle, 5 gouttes de gingembre. La bougie hivernale par excellence ! J’aime aussi beaucoup préparer une bougie qui contient simplement une quinzaine de gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus.
  5. Pendant que la cire termine de fondre, prenez une mèche en bois, fixez la sur son support et trempez le support dans la cire chaude pour l’enrobez puis posez le tout de suite au fond du pot, bien centré. La cire va refroidir et maintenir la mèche comme il faut. Ensuite, vous n’avez plus qu’à verser doucement votre préparation dans le contenant, en prenant soin de ne pas toucher la mèche. Assurez-vous que la mèche reste bien en place. Disposez alors si vous le souhaitez quelques fleurs en surface ou juste sous la surface (lavande, bleuet, camomille, éclats de pétales de rose… laissez parler vos envies), puis laisser refroidir pendant deux heures environs.
  6. La cire est redevenue solide ? Coupez la mèche à la bonne hauteur (1cm au dessus de la cire) et deposez-y 2 gouttes d’huile essentielle de votre choix pour qu’elle s’infuse et se consume plus facilement la première fois. Vous verrez, ces mèches, au premier allumage, s’éteignent souvent au bout de quelques secondes. Il fait les rallumer deux à trois fois et après c’est tout bon !
Je vous parlais de récup’ : ce joli pot en céramique était un contenant de verrines de Noël achetées chez Picard ! Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme !

Surveillez bien votre bougie sur les premières minutes afin de vous assurer qu’il n’y a aucune étincelle ou projections dangereuses. Dans tous les cas, ne laissez jamais votre bougie à la portée des enfants et gardez là toujours à l’oeil.

J’espère que ce petit tutoriel et ces quelques conseils vous seront utiles ! 🕯

4 commentaires sur “Bougie parfumée maison : mes conseils

  1. Hello, tu parles de la provenance de la cire végétale mais je ne trouve aucune indication sur celle que tu as linké dans l’article… tu sais d’où elle vient ?
    Merci d’avance
    Poppy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *