Fabriquer son propre bâton de fumigation


Si vous me suivez depuis longtemps, surtout sur Instagram, vous le savez : je n’aime pas spécialement associer la notion de tutoriel aux pratiques de la sorcellerie. Je suis pour que chacun fasse ses recherches, ses lectures, expérimente, s’approprie sa pratique et trouve du sens à tout ce qu’il ou elle y inclue. Cependant, la notion de DIY (Do It Yourself : faire par toi-même) est intéressante car elle permet justement de donner un sens à chaque outil qui sera utilisé et à y insuffler nos intentions au moment où on le fabrique.

J’avais envie de proposer ici des pistes de réflexions, des “bonnes pratiques” concernant tout particulièrement le fameux baton de fumigation. On peut dire que c’est un incontournable (même si, dans ma pratique, je fais sans assez souvent). Rares sont les boutiques ésotériques qui n’en vendent pas. Par contre, celles qui en vendent qui ne sont pas faits de sauge blanche californienne sont bien plus rares. Alors, quand on est en Californie, ou pas trop loin, c’est une chose… mais lorsqu’on est en France ou en Europe, je trouve intéressant de donner encore plus de sens à l’utilisation de ces bâtons, de leur fumée, en utilisant des plantes bien de chez nous.

Je ne suis pas de l’école qui pense que ça ne fonctionnera qu’avec la sauge blanche. Voici ma manière de voir les choses (vis a vis de laquelle vous êtes invité.e.s à avoir un esprit critique affuté) : je perçois le bâton de fumigation, ou plutôt l’épaisse fumée qu’il dégage, comme un vecteur d’énergie. Cette fumée, nous permet de visualiser notre énergie, que ce soit dans une intention de purifier, de s’ancrer ou d’attirer à soi. Le bâton n’est pas “magique”. L’agiter en train de bruler partout dans la maison tout en étant au téléphone avec vos ami.e.s pour énumérer les potins de la semaine n’aura donc peut-être pas l’effet escompté. La concentration, l’intention à l’instant T, les sensations liées aux énergies : pour moi c’est ce qui compte. Il est intéressant, en ce sens, de travailler avec des plantes avec lesquelles on a un lien, que ce soit parce qu’on partage la même terre, le même climat, parce qu’on les a vu pousser, peut-être même plantées ou parce qu’elles poussent tout simplement non loin de notre lieu de vie.

Je prépare généralement le baton de fumigation qui servira mes rituels de l’année à venir, au mois de septembre, un peu avant Mabon. C’est le moment parfait pour moi. La nature est encore verte de ce que la nature nous a offert tout l’été et tout le monde, oiseaux, insectes, rongeurs, s’affaire à faire quelques réserves pour préparer l’automne et l’hiver, saisons sombre qui approche et promet moins d’abondance.

Pour ma part, j’aime travailler avec des plantes très simples à trouver par chez nous :

🌿 Thym

🌿 Romarin

🌿 Lavande

🌿 Sauge officinale

🌿 Feuilles de chêne

🌿 Ciprés

🌿 Et même certaines fleurs qui restent très belles et colorées lorsqu’on les fait sécher correctement : bleuet, agastache, pissenlit, bruyère…


✨ D’ailleurs, avis aux Orléanais : J’ai le plaisir de participer aux 24h de la Biodiversité, organisées par la Métropole d’Orléans en tant qu’animatrice d’un atelier ouvert à tous, le dimanche 25 après-midi. Au programme ? Exit la sauge blanche made in Californie ! Nous allons confectionner des bâtons de purification avec des végétaux qui poussent par chez nous ! J’aurais à cette occasion l’opportunité de sensibiliser les participants à la saisonnalité et au prélèvement raisonné en pleine nature.
🦇 D’ailleurs, le samedi soir il y a une super animation à laquelle je me suis inscrite : rendez-vous crépusculaire à la découverte des chauves-souris !
Un spécialiste nous accompagnera, dans le parc du Moins-Roux, à la tombée de la nuit, à la découverte des chauves-souris. Il sera équipé d’une « batbox », qui rend audible le son des chauves-souris. Peut-être qu’il reste encore quelques places…

J’espère rencontrer certain•e•s d’entre-vous à cette occasion, samedi soir ou dimanche après-midi ! N’hésitez pas à me faire signe ici !

Pour trouver le programme de ces 24h, c’est ICI

Plus d’informations sur le site dédié, ICI

Je vous laisse, en “compagnie” du contenu que j’ai créé pour cet événement :

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *