Cristaux & pierres


Je reçois très régulièrement des questions à ce sujet. Si vous me suivez sur Instagram, vous voyez apparaitre de nombreux cristaux et des pierres semi-précieuses mais au final, je me rends compte que je n’ai jamais vraiment expliqué mon goût pour cela et ma démarche autour du sujet. Je crois en fait que j’ai plusieurs approches différentes et que ces minéraux ont une place, un rôle, dans plusieurs aspects de ma vie. D’un côté, lithothérapie, de l’autre en sorcellerie via le travail des correspondances, en passant par (inutile d’essayer de le nier) une petite tendance à la “collectionite”.

Je sais que beaucoup de Sorcières exècrent la notion même de lithothérapie. Ce n’est pas mon cas. Je différencie juste les usages et en général une pierre qui me sert d’un point de vue lithothérapique ne me servira pas dans le cadre de mes rituels et vice-versa. Je sais aussi que tout le monde n’est pas Sorcière, du coup, sachez que cet article s’adresse aussi à vous, qui n’êtes pas attirés par la sorcellerie (même si, okayyy, je l’ai classé dans cette catégorie). Vous êtes les bienvenus par ici. Piochez, soyez curieux. Je n’y vois aucun inconvénient pour ma part. Au contraire.

Commençons par l’approche thérapeutique, qui parlera surement au plus grand nombre de mes lecteurs :

Mais qu’est-ce donc que ce mot barbare et super dur à écrire ?

J’ai demandé à Wikipédia, et j’ai bien rigolé :

” La lithothérapie est une pseudoscience qui dit soigner par le biais des cristaux. Ses promoteurs soutiennent que les cristaux émettent naturellement une « résonance » ou une « vibration » singulière qui serait capable d’améliorer le bien-être de la personne à son contact ou à proximité. ”

– Wikipédia

Bon, de toute évidence, le gars qui a créé la fiche Wikipédia n’est pas convaincu. Le dictionnaire Robert est déjà un peu plus neutre dans son appréciation du truc :

” Méthode thérapeutique qui consiste à soigner au moyen de cristaux. “

– Dictionaire Robert

Vous l’aurez compris, il s’agit de traiter certains maux du corps et de l’esprit en se basant sur l’énergie de chaque pierre, en partant du postulat que chaque pierre a ses vertus, ses spécificités et une manière de traiter avec les énergies (un peu comme nous, quoi, je crois). On peut se munir de pierres dans le cadre d’un soin des chakras par exemple ou les garder près de soi dans certaines situations, les porter en bijoux…

Les deux minéraux que l’on retrouve le plus régulièrement, dans cette démarche sont le quartz rose et l’améthyste, car ils couvrent un spectre assez large en termes de soutien physique et émotionnel. Pourtant, les pierres auxquelles on prête des vertus diverses et variées sont très nombreuses et les vrais spécialistes sont très loin de se cantonner au quartz et à la très connue améthyste. Mais comme ce sont celles que vous allez croiser le plus souvent, il me semble bon de vous en parler. L’amethyste, par exemple, est utilisée dans le but d’apaiser les angoisses et la colère mais aussi de soulager les maux de tête. L’obsidienne, moins commune est conseillée pour soulager d’un traumatisme psychologique et pour accompagner sur les problèmes de digestion. On prête à l’ambre des vertus pour soulager les bébés des douleurs dues aux poussées dentaires mais elles sont aussi indiquées pour soulager des douleurs articulaires liées aux rhumatismes et à l’arthrose… et je peux continuer comme ça longtemps, tellement il existe de pierres auxquelles l’on prête des vertus.

Certes, rien de tout cela n’est prouvé scientifiquement. A vous d’en faire l’expérience.

Un jour, j’ai reçu un message, d’une Sorcière pas contente : “la sorcellerie ce n’est pas juste poser une améthyste sur sa table de nuit”. Premièrement, OUI, je suis d’accord. Deuxièmement, je cherche encore pourquoi elle a jugé bon de me reprendre avec ce fait avéré tant ma pratique de la sorcellerie est tournée vers bien plus que cela. Même si… les minéraux, en tant qu’éléments naturels vibratoires, y ont leur place.

Je pratique, entre autres sciences occultes, ce que l’on appelle la Magie des Correspondances (je vous en parlais par exemple, ici). Elle part du postulat que tout se répond, de lie et correspond. Ainsi, pour réaliser un rituel ou un sortilège, on prêtera attention, par rapport à notre intention (notre objectif) au jour, à l’heure, à la période de l’année, aux phases de lune et l’on liera l’énergie d’ingrédients qui viendront servir notre volonté : plantes, minéraux, bois, éléments organiques. On travaillera aussi parfois avec la symbolique des chiffres et des couleurs. Les minéraux ont donc tout naturellement leur place dans cette démarche, que ce soit en tant qu’ingrédient ou comme support au rituel.

Pour vous donner un exemple concret, et sans même parler de rituel, j’intègre cette logique à certaines de mes habitudes quotidiennes, par exemple en termes de jardinage et de soin des plantes. Certaines de mes plantations d’Ostara ont eu droit à une petite sodalite, utilisée avec un espoir d’abondance. Les cristaux de roche viennent soutenir des plantes nouvellement arrivées, avec une intention d’ancrage. C’est pour moi un soutien à mon intention. J’attache un souhait à ces petits cailloux, et je les offre à mes plantes.


Petit aparté, pour vous parler du shop de Madame Gemme, qui sponsorise très gentiment cet article. Car, oui, j’aimerais pouvoir traiter beaucoup de sujet ici. Mais comme vous le savez, les journées ne font pas 48h et je n’ai toujours pas mis la main sur ce foutu Retourneur de Temps. Donc être payée pour créer du contenu, ça aide à débloquer du temps. Ce contenu, on l’a voulu informatif, Coralie et moi. J’aime beaucoup son approche et le soin avec lequel elle sélectionne chaque pierre qu’elle vend sur sa boutique. Deux fois par mois, elle y propose des ventes privées autour de jolis minéraux que l’on ne voit pas passer partout. De vraies pépites.

Les pierres arrivent de chez elle soigneusement emballées et toujours pleines de bonnes vibes ! Je vous recommande donc chaudement ses services si vous ne savez pas trop vers quelle boutique vous tourner. Elle est très sérieuse, très soignée et aura toujours un bon conseil pour vous. Elle et moi échangeons depuis une petite année maintenant et je lui passe toujours commande avec plaisir quand je suis attirée par une de ses trouvailles.

D’ailleurs, sur son site, elle propose un abécédaire (que vous retrouverez dans son menu), dans lequel elle répertorie les vertus de chaque pierre et leurs particularités. Elle a distillé, au milieu des informations communes, sa propre expérience et son ressenti, ce qui rend son contenu d’autant plus précieux. N’hésitez pas à le consulter ! Il m’est impossible de recenser tout cela par-ici et son site sera un super lexique si vous avez besoin d’en savoir plus sur une pierre qui vous attire, par exemple. Car oui, parfois on croit avoir besoin d’une pierre précise, et c’est un autre spécimen qui nous appelle. Nous partageons Coralie et moi ce brin d’intuition qui nous fait aller vers ce qui nous attire, même si nous ne savons pas encore pourquoi…


Et si je vous parlais maintenant des pierres que j’aime tout particulièrement ?

La labradorite

Call me “Bob l’éponge”. J’absorbe tout et surtout (sinon ce n’est pas drôle) les énergies négatives. Ces dernières années, j’apprends à faire barrage, à m’ancrer et à me blinder et les vampires énergétiques ne me font plus autant de mal qu’avant (ça, faudrait vraiment que je vous en parle, un jour). Clairement, la labradorite est un super soutien dans ces cas là. On dit qu’elle protège des énergies négative. Elle ne se contenterait pas de les repousser mais elle les absorberait plutôt pour les restituer positivement. Placebo ou pas, par expérience, j’y crois. Dès que je suis fatiguée, stressée, malade ou que je sens simplement que mon bouclier énergétique est faiblard, je porte un bijou (ou deux, ou trois) avec une labradorite. J’ai toujours été attirée par cette pierre que je trouve sublime avec ses reflets très vivants. Je me dis que cette attirance ne sort pas de nulle part et a du sens.

Le cristal de roche

Le meilleur ami de la sorcière. Je l’utilise principalement pour mes rituels, pour cadrer mon espace de pratique, accompagner l’ancrage et l’ouverture énergétique (mais aussi pour mes plantes comme vous avez pu le voir). Pour ma part, je les purifie très régulièrement à l’eau salée et avec des fumigations de sauge et je les recharge à chaque pleine lune. J’ai toujours l’impression que ce minéral stocke beaucoup et a besoin d’être “pur” pour être correctement utilisé.

L’opale et l’opale verte

J’aime énormément ces deux pierres semi-précieuses. L’opale apporte l’inspiration et m’accompagne dans mes journées d’écriture ou de création. J’ai une préférence, pour celle-ci, pour l’opale brute, non polie, qui a quelque chose d’abrupte et de magique. L’opale verte est réputée pour favoriser l’éveil de facultés liées au troisième oeil. D’ailleurs on l’associe assez régulièrement à une obsidienne ou une tourmaline noire, pour assurer une protection à l’apprentissage. Mon opale verte m’accompagne lorsque je travaille certains pans de médiumnité mais aussi dans mon sommeil, lorsque je souhaite laisser travailler mes rêves.

La pyrite

Celle-ci, je l’apprivoise depuis quelques mois seulement et je l’aime beaucoup. C’est un très bon bouclier énergétique. On dit qu’elle renvoie les énergies négatives à la terre. Elle est donc un très bon allié pour l’ancrage, et un bon soutien face à d’éventuels résidus d’énergies négatives stagnants. Elle nous invite à nous faire confiance et à puiser dans notre potentiel pour faire face. C’est un bon rempart contre les peurs irrationnelles, par exemple.

La tourmaline noire

Je l’évoquais plus haut. C’est pour moi un indispensable dès lors que l’on pratique un peu la sorcellerie, la médiumnité, le spiritisme, la chasse aux fantômes… bref, les sciences occultes. Mais pas que. De manière générale elle joue le rôle de protectrice et elle vient rééquilibrer les balances lors d’un travail spirituel. Associée au quartz rose, pendant une séance de méditation ou de communication, on a un bon combo pour faire le vide, se délester de ses préoccupations terrestres tout en gardant les pieds sur terre. Il est également commun de penser qu’elles diminuent les effets négatifs des ondes électromagnétiques des appareils électriques domestiques. Je vous avoue qu’il y en a une sur ma box internet et que j’ai moins de migraines depuis qu’elle est là. Coïncidence ou pas, ça ne mange pas de pain, ou du moins pas trop.

Il y a ensuite des pierres très spéciales, que j’aime collectionner et avoir à la maison, pas forcément pour les utiliser en lithothérapie ou en sorcellerie mais juste pour le plaisir. Il s’avère bien souvent qu’elles s’avèrent utiles par leurs vertus, peu de temps après leur arrivée. Ci-dessus, par exemple, toute ronde et intrigante, une pierre de fées. Elle vient d’argile fossilisées dans les lacs glacés du Canada. Parfois aussi, elles viennent du Maroc. En lithothérapie, elle diminue les inflammations semble-t’il et il est également de coutume de dire qu’elle éloigne les mauvais esprits. J’ai appris récemment à travers mes lectures que des Irlandais établis au Canada au XIXè siècle plaçaient ces pierres au dessus des berceaux des bébés pour tromper les Changelins (qui auraient la sale habitude d’enlever les bébés et de prendre leur place). Il est vrai qu’à bien y regarder, ces pierres ressemblent souvent à de beaux bébés bien dodus. Les fées doivent se casser les dents sur ceux-là !

Celle juste en dessous blanche et dorée, une Pyrite maclée sur Dolomie, est une pierre qui m’a attirée dès le premier coup d’oeil, sur un site de vente de pierres en seconde main. Et pour cause, elle a été extraite du Mont Canigou, petite montagne qui veille sur une bonne partie de ma famille.

Et comme vous me le demandez très souvent, voici quelques livres que j’ai particulièrement apprécié, pour creuser vos connaissances sur le sujet des minéraux et de leur utilisation :

Le Grand Livre des Correspondances : un must-have pour qui veut pratiquer la sorcellerie. Je vous en ai déjà parlé plusieurs fois et je vous en parlerai surement encore et encore. C’est une base parfaite pour qui veut explorer, adapter, adopter…

Les Pierres au Quotidien : le meilleur ouvrage que j’ai pu lire à ce sujet, mêlant lithothérapie et ésotérisme pour une vision globale prudente, très creusée, instructive et fascinante.

Cristaux, guide moderne de lithothérapie : celui-ci est orienté purement lithothérapie, très pratico-pratique et a le mérite de proposer des photos pour rapidement identifier un minéral.

Cristaux : j’ai apprécié y puiser des informations notamment sur la géométrie associée aux cristaux.

Je ferais bien entendu évoluer cette liste au fil de mes lectures à venir !

Merci encore à Coralie, du site Madame Gemme. Je la remercie vivement pour sa confiance et son support dans la conception de cet article.

Un commentaire

  1. Merci pour cet article très intéressant.
    J’ai toujours aimé les pierres mais sans jamais vraiment pousser mes recherches sur leurs utilisations et vertues.
    Ça n’est que depuis 2015 a la naissance de mon fils que j’ai commencé à chercher pourquoi telle ou telle pierre me parle plus qu’une autre.
    Le stress et la fatigue mentale et physique font parti des choses qui me bouffent a petit feu. Et le quartz rose, l’obsidienne et la labradorite sont devenues des incontournables.
    En jardinage j’utilise du quartz fumé, du cristal de roche et de l’agate mousse.
    Bref. Je raconte ma vie lol. C’est pas très intéressant. Mais ça fait du bien de trouver des articles comme celui-ci qui montre qu’on est pas seule a croire que les pierres peuvent apporter du positif et aider a avancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *